Furia à Bahia pour OSS 117

Affiches_220_2Un film d’André Hunebelle

avec Frederick Stafford, Raymond Pellegrin…

 

Deuxième film avec Hunebelle qui m’entraîne au Brésil. Je suis contente d’y retourner, mais cette fois ci, mon mari me suit et mes amis musiciens sont tous devenus célèbres et tous sont partis pour les U.S.A. Je ne reverrai personne de la bande. Ça me fait tout drôle, mais Rio de Janeiro est toujours magique.

Hunebelle a déniché un représentant en pharmacie, très beau garçon, Frédéric Stafford, et lui fait jouer le rôle de OSS 117. Le pauvre n’est pas acteur du tout et fait de son mieux avec beaucoup d’humilité et une extrême gentillesse, mais travailler avec lui est assez difficile.

Heureusement, il y a aussi l’excellent Raymond Pellegrin (la voix de « Fantômas »). Nous prenons un tout petit avion pour aller tourner la fin du film dans les chutes d’Iguaçu, à la frontière avec le Venezuela, qui sont spectaculaires mais très dangereuses. Stafford et moi ne sommes pas rassurés lorsque nous faisons le dernier plan du film. Un vieux passeur avec sa barque nous dépose sur un rocher au milieu des chutes pour le baiser final. Il est le seul à connaître le passage et s’il fait une seule erreur, nous serons précipités dans les tourbillons. Autant dire que de retour sur la terre ferme, nous sommes contents d’être en vie.

Second film with Hunebelle who took me again to Brazil. I was glad to come back in that country. But this time my husband followed me and my old friends, the musicians were famous now and lived in USA. I felt strange but Rio was still magic.

For playing the main role of OSS 117, Hunebelle had found a seller of pharmaceutical products – Frédéric Stafford – very handsome. The poor man was not at all actor but tried to do his best with an extreme humility and kindness. It was difficult for me to play with him.

Fortunately, the excellent Raymond Pellegrin (the Fantômas voice) was with us. We took a small airplane for shooting the last scene of the film in the Iguaçu waterfall near the Venezuela frontier. Very spectacular but very dangerous too! Stafford and I didn’t feel very serene. An old man took us by boat to a big rock in the middle of the water so that we can shoot the scene of the last kiss. He was the only one to know how to reach this rock. If he made a single mistake, we would fall in the waterfall. Needless to say, when we returned to the earthground, we were so happy to be still alive.

 


Date de sortie : 02/07/1965

Fiche du film sur Allociné | Fiche du film sur Cinemovies/PureCiné


 

Synopsis :
Une vague de crimes politiques déferle sur l’Amérique de Sud. L’agent OSS 117 est chargé d’éclaircir l’affaire. Malgré moult traquenards, il parvient à se débarrasser des tueurs lancés à ses trousses. Il gagne les forêts d’Amazonie avec l’irrésistible Anna Maria, et découvre une tribu d’indiens, cultivant une plante aux vertus mystérieuses…