Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La bataille de Marathon

Affiches_238Un film de Jacques Tourneur

avec Steve Reeves…

 

Ou qui est pris qui croyait prendre.
Pour refuser avec politesse ce film que je n’avais aucune intention de faire, j’ai lancé un prix que je pensais extravagant et, à mon grand étonnement, les producteurs ont accepté ! Bon. Je l’ai fait. Je ne regrette rien. Je me suis bien amusée en jeune vierge amoureuse de Steve Reeves qui était beau et gentil. Je n’avais jamais travaillé auparavant avec un culturiste. Il lui fallait cinq minutes de « gonflette » avant chaque plan et il était tellement imbibé d’huile pour faire briller ses muscles impressionnants que dès qu’il me touchait, mes belles tuniques étaient toutes poisseuses, et dès qu’il me prenait dans ses bras je lui échappais telle une anguille. Il m’est même arrivé une fois de tomber par terre.

Et je me souviens aussi du réalisateur qui, de la plage, me hurlait dans son porte-voix alors que j’étais attachée sans défense à la proue du navire qui se dirigeait vers les ennemis prêts à nous pourfendre : « Please, Mylène, please… Be sexy !… » Perplexe mais pleine de bonne volonté, ne sachant comment lui faire plaisir, je me tortillais tout en me sentant ridicule et en réprimant une forte envie de rire. Le film a été un gros succès surtout aux States. Nous sommes arrivés en 3ème meilleure recette à sa sortie à New-York aux côtés de « Please Dont eat the Daisies » avec Doris Day et surtout de « l’Appartement » ce si beau film de Billy Wilder… Incroyable , mais vrai.

I did not want at all to do a « peplum movie » so, to refuse very politely, I told my agent to ask for a very big amount of money… four times my normal price at the time! and… they accepted ! For once in my life, I was so excited that it was impossible, I could’nt refuse!!! OK , I went to Rome (Italy) a city that I really love and I dont regret anything. Steve Reeves (Mr. Universe was charming and unpretentious). We had great time. Sometimes with his sport coach, he had to train his muscles before takes and I had to wait until the muscles were big enough! Some other time, he was so covered with Baby oil that when he tooked me in his arms I could not stay and fall on the floor! I also remember the director yelling at me while I was rapped on a boat : «Be Sexy!!!» I wonder : « What does he want me to do, my God » so I tried to move desperately as sexy as possible !!! ridiculous, I certainly was… Nevertheless the movie was a big success in the States . I remember very well the box office : first position was « the Apartment » Billy Wilder masterpiece, then, Doris Day « Please dont eat the daisies » and our movie !!!

 


Date de sortie : 20/01/1961

Fiche du film sur Allociné | Fiche du film sur Cinemovies (Pure Ciné)


Synopsis :
Un soldat Grec dénommé Phillipides mène le combat face à l’invasion de l’armée Perse du roi Darius.